AccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

STM 14 : Shuffle Times Magazine 14
Shuffle Times Magazine

Edito

Avec plus de six mois de retard pour le STM 13 (on vous avait manqué, non? Au fond on aime peut- être se faire désirer... ),
comme toujours après une longue absence, nous revenons en force, avec à la clé, un nouveau Journaliste: Tokoonz! Accueillons notre nouvel ami. "Bonjoooour Tokoooonz" "Bonjour, je m'appelle Tokoonz, je suis Shuffle Addict depuis plusieurs mois, mais aujourd'hui j'ai résisté à l'envie de danser. Pour m'aider à vaincre ces pulsions, j'ai décidé de devenir journaliste et de parler de ma passion pour la musique. Et je songe également à aller dans la salle d'à côté pour rejoindre les Musique Addict..." Bravo, applaudissons notre nouvel ami *clap clap* =D
Vous l'aurez compris, notre nouveau Journaliste nous parlera musique et plus particulièrement d'une "nouvelle branche": le (la?) subground. Ce quatorzième STM sera tout en musique puisque Dessie nous parlera de divers events de sa plume merveilleuse, EyZox nous parlera de son premier event, sans oublier la canicule que nous avons subis en juin! (*petit effort de mémoire*).
Et enfin vous découvrirez aussi un nouvel article intitulé "Sciences Infuse" dans lequel vous en apprendrez plus sur l'origine du shuffle =D.

Elle est pas belle la vie? Cet automne c'est chaleur, voyages, musique, et humour pourri!
Bonne lecture les coco(tiers)!

Dow'.


Subground : l'émergence d'un nouveau style ?

Subground-Image



C’était fin novembre. Je reviens d’une grosse journée de cour, et comme d’habitude je regarde les dernière sorties hardstyle/dubstep/dnb…
Je vois un EP d’activator (EP = Extended Play : contient de 2 à 7 tracks (A peu près), format qui se situe entre le single et l’album.), et je me dit qu’après l’album qu’il nous avait pondu l’été précédent, ça ne pouvait être que « de la bonne ».
Je télécharge tout ça, j’extrait, et déjà j’adore les noms des musiques : Rombee et Kakee, style différent, épuré qui annonçait la couleur.
Puis j’écoute la première piste : Rombee (A écouter ici : https://www.youtube.com/watch?v=WiBEPb4HPVQ )
Ça commence bien, je monte le son, les bass sont plaisantes, profondes, prolongées par des sons électros plaintifs qui achèvent de te faire secouer la tête. Puis ça retombe un peu, les basses disparaissent, laissant l’instru se résorber… Puis 1:53. J’ai eu l’impression de me faire aspirer par mes subwoofers (= enceintes spécialement conçues pour retranscrire les très basses fréquences.).
Ça y est la track m’a rompu la nuque. Et je suis tombé amoureux.
A partir de là j’ai voulu en savoir plus sur ce label.


Son histoire commence en fait fin 2010 lors d’un meeting de DJ italiens qui voulaient développer un nouveau concept car ils trouvaient que la scène du Hardstyle était trop plate et avait besoin d’une alternative.
D’abords, ils pensent à revenir aux sources du hardstyle, en reprenant des basses de early et en y ajoutant un nouveau son « rafraîchissant ». Après quelques essais le tout sonnait mal et trop has-been. Ils se sont alors séparés pour poursuivre leurs carrières personnelles.
Mais Acti voulait créer quelque chose de nouveau qui pourrait aussi bien s’immiscer dans la scène hard dance que dans la scène electro. Il a alors l’idée de produire une musique plus lente que le hardstyle, tapant dans les 130/135 BPM (= Basses Par Minutes.), mais avec des sons toujours agressifs, moins mélodieuse, mais avec des build-up plus énergiques accompagnés de qlimax inattendus.

Ce mélange découle sur la production de Darron, qui va paraître dans le premier EP du label (sortit en juin 2011).
Activator commence à présenter ce style dès février 2011, pendant une soirée, avec un humble succès. Mais il voudrait présenter ce style à un event international. Il contact Q-Dance, explique son nouveau concept et obtient la chance de présenter son nouveau label lors de la Defqon 1 de l’été suivant…
Il entretient depuis l’espoir de développer une nouvelle scène musical internationale.

Après ce petit topic historique, revenons-en à la musique Wink.
Depuis sa création, le label a vu paraître 11 EP.
Ils se caractérisent un BPM compris entre 130 et 135, et par des basses moins violentes dans un sens que celles du hardstyle, mais plus lourdes, profondes, entêtantes. De plus, on a perdu la mélodie parfois joyeuse, parfois oppressante, mais toujours épique du hardstyle. A la place, des sons electros très répétitifs qui jouent essentiellement sur le rythme. Ce n’est plus les basses au service de l’instru, mais l’inverse, et c’est là la grande scission du subground par rapport au hardstyle.
Mais est-ce qu’on peut vraiment parler de nouveau style ? Ce genre d’instru n’était pas déjà présent dans les intro/outro des tracks de hardstyle ?
Peut-être y a-t-il une ressemblance, mais personnellement je trouve que c’est différent, les sons ainsi que leur répétitivité a quelque chose de neuf, de « jamais entendu », un truc.
Si Activator ne crée pas un nouveau style ou une nouvelle scène, il aura au moins pour un temps proposer une alternative au nu-style en nous sortant de sa recette qui tend à s’uniformiser et à se faire de plus en plus « grand publique ».

Tokoonz


Entrée en scène spectaculaire
Entrée en scène spectaculaire !

Xqlusiv Noisecontrollers (2012)

C’est pas la première fois que je vous parle de cet event, mais je vais quand même faire un petit récap’ pour ceux qui seraient pas à la page !
Qdance, un des plus gros organisateur d’event hardstyle au Pays-Bas (et plus), organise cet event au HMH (Heinekein Music Hall) à Amsterdam.
Cette salle, faite pour la musique (le son y est donc parfait) est plutôt petite (6/7 mille personnes), ce qui lui donne une certaine convivialité qui caractérise tout les events qui s’y déroule (Qountdown par exemple).
Cet Event met, chaque année, en avant un Dj (ou duo de Djs) qui sont pleinement reconnus et appréciés d’une grande majorité. Les Noisecontrollers, grâce à leur nombreuses et souvent magnifiques productions, ainsi que leurs performances en event, toujours adaptées et accueillies avec plaisir par leur fans, faisaient d’eux des hôtes tous désignés pour l’Xqlusiv 2012.

Et quel event !! Que ce soient eux ou leurs invités, ils nous ont tous régalés avec de super sets, et comme d’habitude « l’ambiance HMH » à fait le reste.
Bien sur cette Xqlusiv était totalement déconseillée à tous les amateurs de RAW ! Purement « pouêt-pouêt », c’était le royaume du « NU-Style » : place à la mélodie, vive les paillettes ! Nous avons évidement été abreuvés des plus grands « tubes » des Noisecontrollers tous au long de la soirée, que ce soient des récents comme des plus anciens.

Comme le plus souvent je suis principalement rester dans la salle principale, mais j’ai tout de même fait quelques petits tour s dans la Beat Box, notament pour Akraine au début, que j’ai particulièrement appréciés, car ils ont passé beaucoup de vieux morceaux, tout en restant hyper mélodieux. Max Enforcer était bien comme toujours, contrairement à Frontliner, moins bon que d’habitude (peut être déçu d’être relégué dans la petite salle alors qu’il était un des noms pré-sentis pour l’XQlusiv ?).
Dans la salle principale je donne une mention spéciale au set en ft avec Wildstylez et celui avec D-Block & S-T-Fan , avec des sets qui font danser quasiment sans interruption. Mais surtout, surtout surtout… Quel final !!!! Le meilleur set hardcore de toute ma vie !!! Bon ok j’en est pas entendu beaucoup mais c’est parce qu’habituellement j’apprécie peu. Alors que là j’ai littéralement danser sans discontinuer : Petite intro happy-hardcore comme à leur habitude, suivie de toutes les meilleures plaques de hardcore mainstream, pour finir sur du bien bourrin…. Que demander de plus !

Très triste quand ça c’est fini et dur de repartir !

Line up ici : http://partyflock.nl/party/213484:X_Qlusive.html

STM 14 Tmp_st10 STM 14 Tmp_st11
Joli jeu de lumières Amour Joie et Paillette ! Very Happy
  • Xxlerator CarnavalNitrouz, Zany, Vilain. Zany en clown ça se loupe pas !
  • Xxlerator CarnavalLa fête, la fête !
  • Xxlerator CarnavalGeck O !
Code For Slideshow In HTML by WOWSlider.com v2.5

Xxlerator Carnaval (18 févier 2012)

Bon pour commencer… Prenez le rendez-vous !
Comme l’indique son nom, cette soirée se fait au Matrixx (Xxlerator), et tout le monde est déguisé (Carnaval) !
Petit topo pour ceux qui connaissent pas le Matrixx : c’est une boite hollandaise (Nijmegen) plusieurs fois consacré meilleur boite d’europe, et à juste titre croyez moi ! C’est toujours un peu comme un « mini event », d’ailleurs c’est eux qui organisent Emporium et Dreamfields pour ce à qui ça dit quelque chose.

Bon je vais être franche les sets étaient vraiment moyen… Ca arrive ! Noisecontrollers étaient un peu mieux que la moyenne, ça reste du Noiscontrollers quoi. Et Kasparov nous a bien achevés quand même.
Vous me direz : « mais si les sets été bof pourquoi prendre rendez-vous ? »
Alors je vous direz 2 choses :
-Ne jamais juger définitivement un event sur les sets qui s’y sont déroulés ! Les sets ça va-ça vient (en général ça foire 1 an sur 2), ce qui fait la qualité d’un event c’est le lieu (primordial), la déco et le mathos (l’investissement de l’organisation quoi) et surtout les gens ! C’est eux qui font l’ambiance !

-Le Matrixx est vraiment un lieu super, donc déjà de base leur soirée SONT de rendez-vous ! La boites en elle-même et cool, mais surtout les gens sont vraiment dans un bonne état d’esprit : pas l’esprit « boite » mais l’esprit event (hollandais). Mais surtout, surtout, surtout, surtout… Tout le monde, vraiment tout le monde est déguisé, pas juste 3 pelos, et pas juste des déguissement vite fait… Même les djs était tous déguisés c'est pour dire ! C’est un vrai Carnaval et tout de suite ça vous met dans une ambiance spéciale, tout le monde est particulièrement joyeux, c’est un peu comme au nouvel an : ça multiplie au moins par 2 la qualité de l’ambiance !

Bon en tout cas pour moi le rendez-vous est pris ! See you there !

Line up ici : http://partyflock.nl/party/215458:XXlerator.html

STM 14 Dreamf10
La jolie fée qui nous accueille

Dreamfield 2012

Dreamfield c’est 5 scènes, de 12h à 0h, de la House au Raw Hardstyle. Organisée par le Matrixx, en bord de lac, avec une petite roue pour voir le tout de haut, un décor soigné et généreux comme toujours avec le Matrixx !

On est d’abord accueilli pas une joli petite fée perchée sur un rocher, un immense papillon pour la scène « Exxelent », vraiment très beau, la scène Raw en mode iceberg et la scène Hardstyle un grand château aux fenêtres changeantes, et surplombé d’un dragon qui crache de la fumée !

Bon je suis passé sur le main House, mais j’avoue que c’est vraiment trop soft pour moi, surtout quand y a du gros son juste à coté, mais j’ai quand même apprécié pendant mon court passage et j’en ai eu de bon échos.
Le son de la scène Raw était trop fort et surtout mal réglé, ça faisait vibrer le tympan… Eurk trop désagréable ! Ce qui n’a pas empêché presque tous mes potes d’y passer la journée, et d’apprécier apparemment de très bon sets , bien bourrin, notamment Chris One, Frequencerz et Crypsis/Radical Redemption.

Perso j’ai passé ma journée sur le main Hardstyle : un vrai bonheur ! La météo nous promettait un temps pourri : soleil et chaleur toute la journée, avec une petite averse légère pour se rafraîchir et une brise pour pas mourir de chaud… Parfait ! Sur ça, Une mise en jambe limite hardtrance avec les Wasted Penguinz suivie de 3 sets… Magnifique, superbe, extraordinaire, orgasmique… euh je m’emballe ! Merci Coone, Wildstylez et Slim shore/The Pitcher ! Vraiment un super moment, où tu comprends pourquoi tu fais tous ces kilomètres. Plein plein de musique bien « pouêt-pouêt », de la mélodie en veux tu en voilà, direction 7ème ciel ! Les Noisecontrollers ont fait du Noiscontrollers et j’ai été déçue par Zany et RanD… Ca arrive.J’en conserve ces 3 sets magnifiques… vraiment.
En conclusion, un peu moins bien que l’année dernière, 1 an sur 2 ? Rendez-vous l’année prochaine !


Line up ici : http://partyflock.nl/party/214176:Dreamfields_Festival.html

STM 14 Stm510 STM 14 Stm410
"Papillon de lumière"... Oups hors sujet ! Bouh le dragon !

Dessie


Last World 2012

Ma première fois ... RedFace

Parlons de la canicule affectant la France depuis mi-juin. Depuis plus d'un mois, les températures dépassent les 8°C et d'épais nuages sombres recouvrent en permanence le ciel.
De quoi ravir les vacanciers toujours à l’affût de quelques gouttes de pluie !
Malheureusement, ce phénomène météorologique inédit reste néfaste pour la santé des personnes fragiles et certains départements peines à répondre aux besoins qu'elles occasionnent chez ces personnes.
Les habitants de certains départements, comme le Nord Pas De Calais, fréquemment touchés par ce phénomène, ont investis dans une logistique leur permettant de faire face à ces températures exceptionnelles. En effet, tous possèdent déjà un nombre suffisant de radiateurs, pull-over, parapluies etc … et leur génome s'est lui aussi adapté durant ces dernières années, rendant leur peau
extrêmement blanche permettant ainsi un meilleur rendement de la synthèse de la vitamine C sous l'action des rayons lumineux sur les cellules de la peau.

Toutefois, ce dérèglement climatique n'a pas empêché par-t.be d'organiser ce qui fut mon premier event, c'est à dire la Last World. Bien que je m'attendais à retrouver plus de shufflers et que mes oreilles m'ont boudé durant 2-3 jours, cet event m'a fort plût. Je ne parlerai pas de l'event en particulier, car je n'ai pas assez d'expérience pour ça ^^ Je tenterai plutôt de vous dire ce qu'est un premier event pour certain et pour d'autre, de tenter de leur rappeler leur premier event =D
Arrivé à Lommel (lieu de l'event) à 14h20 à peu près, HioZed et moi sommes restés seuls durant une bonne heure avant l'arrivée de Tiduss, Yoma, Nenia, Wolfy, alors que Wable, sa copine et Denim sont arrivés bien plus tard. Les scènes se sont rempli au fur et à mesure, d'hommes et de femmes mais aussi de canettes, de gobelets en plastique, de boissons et en toute fin d'event après une forte pluie, de sweat en plastique. J'ai aussi noté qu'un event, c'est aussi pour certains l'occasion de se sentir un peu « maigre » vu la masse de colosse présente sur chaque scène ^^ A noter aussi l'ambiance inédite de l'event, j'ai pu voir quelqu'un proposer son T-shirt pour essuyer la bière qu'il avait renversé sur le bras de T!duss, chose que je n'avais jamais vu auparavant, je n'ai pas le souvenir de mettre fait bousculer une seule fois et surtout je n'ai pas vu quelqu'un snober qui que ce soit durant tout l'event, chose qui est bien différente en boite de nuit par exemple ^^
Enfin bref, tellement d'images et de bonnes musiques que je n'ai pas réussi à dormir paisiblement, comme après mon premier meet up. J'en garde un très bon souvenir mais aussi beaucoup de séquelles comme par exemple le fait de frissonner quand j'entends une musique qui m'a marqué durant l'event. ( Au niveau de l'audition ça va, mais je penserai tout de même à prendre des boules quies la prochaine fois =P )
Last World 2012

EyZox


Science Infuse

Science Infuse

L'origine des Rave Pants

Pour comprendre l'origine des raves pants, il faut remonter plus loin dans l'histoire . Au début de l'aire Néolithique plus précisément. Les hivers étaient très longs et très rudes suite à la dernière glaciation, par conséquent l'homme créa comme vêtements d'hiver, des sortes de pantalons, de vestes épaisses avec capuches, ainsi que des bottes pour hommes et pour femmes. A l'époque tout était fait en peau d'animaux tannées et en fourrure, cousus à l'aide d'une aiguille en os. Les peaux d'animaux n'étant pas assez souple pour faire des pantalons de la forme des jeans par exemple, les premiers pantalons étaient plus large vers le bas que vers le haut. Pourquoi n'ont-ils pas utilisé la fourrure me direz-vous ? Car la fourrure prenait l'eau, chose qui n'était pas pratique puisque rappelez-vous, nous sommes en hiver. Ce n'est que plus tard, au V ème siècle av.-JC, que les bandes réfléchissantes firent leur apparition et que l'appellation « Rave Pants » ou « Phat » fut donnée à ce type de pantalon.

EyZox